Apprenez langues en ligne !

Home  >   50langues.com   >   français   >   grec   >   Table des matières


82 [quatre-vingt-deux]

Passé 2

 


82 [ογδόντα δύο]

Παρελθοντικός χρόνος 2

 

 
Tu devais appeler une ambulance ?
Χρειάστηκε να καλέσεις ασθενοφόρο;
Chreiástike na kaléseis asthenofóro?
Tu devais appeler le médecin ?
Χρειάστηκε να καλέσεις τον γιατρό;
Chreiástike na kaléseis ton giatró?
Tu devais appeler la police ?
Χρειάστηκε να καλέσεις την αστυνομία;
Chreiástike na kaléseis tin astynomía?
 
 
 
 
Avez-vous le numéro de téléphone ? Je l’avais à l’instant.
Έχετε το νούμερο; Μόλις τώρα το είχα.
Échete to noúmero? Mólis tóra to eícha.
Avez-vous l’adresse ? Je l’avais à l’instant.
Έχετε τη διεύθυνση; Μόλις τώρα την είχα.
Échete ti diéfthynsi? Mólis tóra tin eícha.
Avez-vous le plan de la ville ? Je l’avais à l’instant.
Έχετε τον χάρτη? Μόλις τώρα τον είχα.
Échete ton chárti? Mólis tóra ton eícha.
 
 
 
 
Venait-il à l’heure ? Il ne pouvait pas venir à l’heure.
Ήρθε στην ώρα του; Δεν μπόρεσε να έρθει στην ώρα του.
Írthe stin óra tou? Den bórese na érthei stin óra tou.
Trouvait-il le chemin ? Il ne pouvait pas trouver le chemin.
Βρήκε τον δρόμο; Δεν μπόρεσε να βρει τον δρόμο.
Vríke ton drómo? Den bórese na vrei ton drómo.
Te comprenait-il ? Il ne pouvait pas me comprendre.
Σε κατάλαβε; Δεν μπόρεσε να με καταλάβει.
Se katálave? Den bórese na me katalávei.
 
 
 
 
Pourquoi ne pouvais-tu pas venir à l’heure ?
Γιατί δεν μπόρεσες να έρθεις στην ώρα σου;
Giatí den bóreses na értheis stin óra sou?
Pourquoi ne pouvais-tu pas trouver le chemin ?
Γιατί δεν μπόρεσες να βρεις τον δρόμο;
Giatí den bóreses na vreis ton drómo?
Pourquoi ne pouvais-tu pas le comprendre ?
Γιατί δεν μπόρεσες να τον καταλάβεις;
Giatí den bóreses na ton kataláveis?
 
 
 
 
Je ne pouvais pas être à l’heure parce qu’aucun bus ne circulait.
Δεν μπόρεσα να είμαι στην ώρα μου επειδή δεν υπήρχε λεωφορείο.
Den bóresa na eímai stin óra mou epeidí den ypírche leoforeío.
Je ne pouvais pas trouver le chemin, parce que je n’avais pas de plan de ville.
Δεν μπόρεσα να βρω το δρόμο επειδή δεν είχα χάρτη.
Den bóresa na vro to drómo epeidí den eícha chárti.
Je ne pouvais pas le comprendre parce que la musique était trop forte.
Δεν μπόρεσα να τον καταλάβω επειδή η μουσική ήταν πολύ δυνατά.
Den bóresa na ton katalávo epeidí i mousikí ítan polý dynatá.
 
 
 
 
Je devais prendre un taxi.
Έπρεπε να πάρω ταξί.
Éprepe na páro taxí.
Je devais acheter un plan de ville.
Έπρεπε να αγοράσω χάρτη.
Éprepe na agoráso chárti.
Je devais éteindre la radio.
Έπρεπε να κλείσω το ράδιο.
Éprepe na kleíso to rádio.
 
 
 
 
 


Mieux apprendre les langues à l'étranger !

Les adultes n'apprennent pas les langues étrangères aussi facilement que les enfants. Le développement de leur cerveau est achevé. C'est pourquoi il n'est plus aussi simple pour lui de construire de nouveaux réseaux. Mais on peut encore très bien apprendre une langue étrangère à l'âge adulte ! Pour cela, il faut aller dans le pays où cette langue est parlée. Une langue étrangère est particulièrement bien apprise à l'étranger. Toutes les personnes qui ont déjà passé leurs vacances à l'étranger le savent. On apprend une nouvelle langue beaucoup plus vite dans un environnement naturel. Une nouvelle étude est parvenue à un résultat intéressant. Elle montre qu'on apprend une langue à l'étranger différemment ! Le cerveau peut traiter la nouvelle langue comme la langue maternelle. Des chercheurs pensent depuis longtemps qu'il existe plusieurs processus différents d'apprentissage. Il semble qu'une expérience le prouve. Un groupe de personnes tests devait apprendre une langue inventée. Une partie des personnes tests se rendaient à des cours normaux. L'autre apprenait dans une situation simulant le pays étranger. Ces personnes tests devaient s'orienter dans un environnement étranger. Tous les gens avec qui ils entraient en contact parlaient la nouvelle langue. Les personnes tests de ce groupe n'étaient donc pas des élèves normaux. Ils appartenaient à une communauté de locuteurs. Ainsi, ils étaient obligés de se débrouiller rapidement avec la nouvelle langue. Quelques temps après, les apprenants furent testées. Les deux groupes obtenaient des connaissances aussi bonnes l'un que l'autre. Mais leur cerveau traitait la langue étrangère différemment ! Ceux qui apprenaient "à l'étranger" avaient une activité cérébrale bien visible. Leur cerveau traitait la grammaire étrangère comme la langue maternelle. On reconnaissait les mêmes mécanismes que chez les locuteurs natifs. Un séjour linguistique est donc la manière la plus agréable et la plus efficace d'ap

Devinez de quelle langue il s'agit !

Le ______ appartient à la famille des langues baltes. Plus de 3 millions de personnes parlent le balte. Celles-ci vivent en ********, en Biélorussie et en Pologne. Il n'est étroitement apparenté qu'avec le letton. Bien que la ******** soit un petit pays, sa langue se divise en de nombreux dialectes. Le ______ s'écrit avec des lettres latines mais possède quelques signes particuliers. Ce qui est typique, ce sont les doubles voyelles. Il y a aussi plusieurs variantes de voyelles, comme par exemple courtes, longues et nasales.

La prononciation du ______ n'est pas difficile. En revanche, l'intonation est nettement plus compliquée car elle est flexible. Cela signifie qu'elle dépend de la forme grammaticale du mot. Ce qui est intéressant, c'est que le ______ est une langue très archaïque. On le considère comme la langue qui s'est le moins éloigné de la langue-mère. Cela veut dire qu'elle ressemble encore beaucoup à la première langue indo-européenne. Si quelqu'un veut savoir comment nos ancêtres parlaient, il devrait donc apprendre le ______.

 

Downloads are FREE for private use, public schools and for non-commercial purposes only!
LICENCE AGREEMENT. Please report any mistakes or incorrect translations here.
© Copyright 2007 - 2015 Goethe Verlag Starnberg and licensors. All rights reserved.
Contact
book2 français - grec pour débutants